• Outils

    Outils         Outils         Outils         Outils

     

    Outils         Outils         Outils         Outils

     

    Outils          Outils        Outils         Outils

     

  • 1. Rappel de quelques conseils
     
     
    Écris bien consciencieusement tes leçons sur un cahier de texte.

    Range ton cartable avant de partir à l'école en regardant l'agenda et l'emploi du temps pour ne rien oublier.

    Repère la façon d'apprendre une leçon qui est la plus simple pour toi.
     
     
    2. Le travail « en avance »
     
     
    Lorsque tu rentres de l'école, tu as déjà eu une longue journée d'application. Tu es fatigué(e).

    Profite des jours sans école (mercredi, samedi, dimanche) pour t'avancer dans ton travail. À l'école primaire, il n'y en a pas beaucoup. Si tu y consacres une heure de chaque jour de congé, tu auras moins de temps à y passer pendant le reste de la semaine.


    Attention

    N'attends pas que l'enseignant annonce une évaluation pour tout apprendre d'un coup. Ce serait mission impossible !

    Il faut apprendre les leçons le jour même de la leçon en classe. Ainsi, tout ce qui a été fait avec le maître est encore bien présent dans ton esprit. Si tu as bien écouté en classe, tu retiendras plus vite.

     
      Par exemple, si tu as « histoire » et « grammaire » le lundi, apprends ces deux leçons ce soir-là. Il ne restera qu'à les réviser et à faire les exercices d'application.
      Tu peux faire ces exercices plus tard, ou un autre jour, après avoir relu la leçon attentivement. Tu peux aussi les faire au brouillon le jour même et les recopier la veille.
     
     





      
     
    Les poésies s'apprennent obligatoirement à l'avance, il faut du temps pour bien les mémoriser et pour trouver le ton juste pour les dire.
    Récite ta poésie à voix haute !
    Les recherches pour faire un exposé doivent également être programmées à l'avance. il te faudra trouver les documents, parfois te déplacer, écrire un brouillon, le recopier. Cela ne peut pas être fini en un seul jour.

    Aux petites vacances scolaires, pense à réviser ce que tu as appris dans la période. Pour beaucoup de matières, il suffira de relire tes cahiers.
    Consacre un peu plus de temps aux matières où tu as des difficultés. Là, il sera bon de refaire les exercices corrigés en classe par exemple.
     
     
    3. Le travail de chaque soir
     
     
    Après un temps de repos, installe-toi à une table et regarde sur ton emploi du temps les matières que tu as le lendemain.
    Vérifie sur ton cahier de texte le travail qui était à faire.


     

    Si les leçons sont déjà apprises, tu les reliras avant de t'endormir. Sinon attention ! Cela risque d'être la course ! Écris à ce moment-là les exercices d'application ou recopie-les si ce n'est pas encore fait.

    Lorsque tu as fini, rappelle-toi ce que tu as fait dans la journée. Tu peux faire la liste au brouillon, n'écris que le titre ou la matière. Puis apprends les leçons qui correspondent.

    Vérifie une dernière fois que tu as bien coché dans ton agenda tout ce que tu as terminé. Fais-le si tu avais oublié.

    Regarde attentivement l'illustration suivante !


     

    Prépare ton cartable pour le lendemain en n'oubliant pas de remettre ta trousse à l'intérieur.

     

    Tu peux enfin aller te distraire !

     
    Lorsque tu seras couché, relis avant de dormir les leçons à savoir pour le lendemain. Ton cerveau enregistre bien à ce moment-là et travaillera tout seul dans la nuit.
     
    D'après Maxicours

    votre commentaire
  • Pour les tracés de géométrie, on utilise des instruments de dessin : la règle graduée, l'équerre, le compas et le calque.

     

    1. La règle graduée

     

    La règle graduée permet de tracer des lignes et de mesurer des longueurs.

    Pour tracer une ligne, il faut bien s'appuyer sur la règle pour ne pas qu'elle bouge. On longe ensuite le bord supérieur avec un crayon à papier bien taillé.

    Pour mesurer un tracé, il faut positionner le 0 de la règle sur la première extrémité et relever le nombre situé face à l'autre extrémité.

     

    L'utilisation des instruments

     

    2. L'équerre

     

    Pour utiliser l'équerre, il faut d'abord bien repérer son angle droit.

     

    L'utilisation des instruments

     

    Ici, les angles droits des deux équerres sont signalés en rouge. On place ensuite l'équerre sur les côtés de l'angle que l'on veut vérifier.

     

    L'utilisation des instruments

     

    Les droites (D1) et (D2) sont perpendiculaires alors que les segments [MN] et [OP] ne le sont pas.

     

    3. Le compas

     

    Pour tracer un cercle, on place la pointe du compas sur le point qui sera le centre du cercle.

    L'ouverture du compas doit rester de la même durant tout le tracé. Cette ouverture correspond à la mesure du rayon du cercle.

     

    L'utilisation des instruments

     

    Pour comparer ou reporter des longueurs, je pointe mon compas sur l'extrémité du segment à mesurer et j'ouvre l'autre branche jusqu'à la deuxième extrémité.

    Je peux ensuite reporter ou comparer cet écartement.

     

    L'utilisation des instruments

     

    En conservant le même écartement, on voit que le segment rouge est plus petit que le segment vert.

     

    4. Le calque

     

    Pour reproduire un dessin :

    1

    L'utilisation des instruments

     

    Je pose le calque sur le dessin et je trace les contours avec un crayon à papier.

     

    2

    L'utilisation des instruments

     

    Puis, je retourne le calque et je repasse sur les traits du crayon.

     

    3

    L'utilisation des instruments

     

    Enfin, je remets le calque à l'endroit et je repasse sur le tracé qui se trouve reproduit.

     

    Quand il s'agit de comparer deux tracés à l'aide du calque, la première manipulation suffit.

    Je reporte ensuite le calque sur le deuxième tracé et je compare leurs positions.

     

    Remarque

    Attention, le calque ne doit pas bouger durant les tracés ! Pour cela, il faut le fixer à ta feuille avec des trombones, par exemple.

     

    D'après Maxicours

    Pin It

    votre commentaire
  • Voici un petit outil pour travailler les tables de multiplication. Il s'agit de roues. En classe nous nous en servons pour les mémoriser.

    Elles sont placées quelque part en classe, éloignées des places des élèves. Les élèves se lèvent et vont regarder les résultats, qu'ils mémorisent donc. Ils reviennent à leur place et écrivent sur leur ardoise leur réponse. Au début ils ne mémorisent qu'un seul résultat, puis deux, puis trois et ainsi de suite.

    Le fait de faire un court trajet (de la roue à leur place) leur permet de faire cet effort de mémorisation.

     

    C'est une façon de travailler les tables avec ces roues. N'hésitez pas si vous avez d'autres idées, nous serons preneurs.

     

    La table 1 Les roues des tables de multiplication

    La table 2 Les roues des tables de multiplication

    La table 3 Les roues des tables de multiplication

    La table 4 Les roues des tables de multiplication

    La table 5 Les roues des tables de multiplication

    La table 6 Les roues des tables de multiplication

    La table 7 Les roues des tables de multiplication

    La table 8 Les roues des tables de multiplication

    La table 9 Les roues des tables de multiplication

    La table 10 Les roues des tables de multiplication

     

    Toutes les roues Les roues des tables de multiplication

    Pin It

    votre commentaire
  • En classe, tu fais des dictées ; selon l’enseignant, elles sont différentes.


    Mais le but est le même : s’entraîner à écrire en faisant le moins d’erreurs possibles.


    Voici dix conseils qui t’aideront à les réussir.

    Remarque :

    Voici les étapes qui concernent toutes les dictées, quelque soit le type : 1/ 5/ 6/ 7/ 8/ 9/ 10/.

    Les conseils 2/ 3/ 4/ concernent les dictées que tu as la possibilité de lire soit en classe, soit à la maison (dictée préparée).
     
     
    Dictée :

    Lise croyait, quand elle était petite, que les poules avaient des dents.
    C’est à cause de sa grande sœur, Marie, qui a dit un jour : « Les poules ont des dents ! ».
    Mais c’était une expression…
    Ses amis se sont moqués d’elle à la récréation avec ça !



    1. Rester concentré et attentif
     
     
    Reste attentif et concentré sur ce que tu fais.

    Remarque :

    Si tu as du mal à te concentrer longtemps, prépare la dictée en plusieurs fois.
     
     

    2. Lire plusieurs fois la dictée
     
     
    Lis plusieurs fois la dictée que tu dois préparer pour comprendre le sens (de quoi parle la dictée) et repérer les difficultés.

    Remarque :

    Entraîne-toi à résumer à l’oral ce qui est dit dans la dictée.
     
     

    3. Rechercher les mots inconnus
     
     
    Recherche dans un dictionnaire les mots dont tu ne comprends pas le sens.

    Remarque :

    Le dictionnaire est un outil indispensable, plus tu l’utiliseras, plus tu sauras t’en servir avec efficacité.
     

    4. Recopier les mots difficiles
     
     
    Repère les mots que tu n’arrives pas à écrire malgré le dictionnaire et recopie-les sur un brouillon une dizaine de fois.
     
    Exemple : récréation


    5. Repérer les accords dans les groupes nominaux
     

    Repère les accords déterminants-noms-adjectifs à l’intérieur des groupes nominaux et sois capable de les expliquer.
     
    Exemple : sa grande sœur


    6. Repérer les accords sujet-verbe
     

    Repère les accords sujet-verbe ou groupe nominal-sujet-verbe.
    En général, il y a toujours un ou plusieurs verbes dans une phrase. Trouve-les puis cherche avec quel sujet le verbe s’accorde.
     
    Exemple : Ses amis se sont moqués.

    Remarque :

    Pour trouver le verbe dans la phrase, change le temps ou la personne.

    Exemples : Ses amis se sont moqués.
                         Ses amis se moquent.
                         Nous nous sommes moqués.
     

    7. Découper les mots longs et difficiles
     

    Pour les mots compliqués et longs, découpe-les en syllabes et vérifie que tous les sons ont été orthographiés.
     
    Exemple : ré-cré-a-tion


    8. Repérer les homophones
     

    Attention aux homophones, c'est-à-dire les mots qui se prononcent de la même façon mais qui ne s’écrivent pas de la même façon. Ils renvoient à des règles de grammaire.
     
    Exemples : Il s’est trompé. C’est une erreur.


    9. Repérer les homonymes
     

    As-tu repéré les homonymes ? Comme les homophones, ce sont des mots qui se prononcent de la même façon mais qui ne s’écrivent pas de la même façon. Ils renvoient au vocabulaire.
     
    Exemple : du pain, le pin


    10. Relire la dictée une dernière fois
     

    Quand tu as terminé, relis la dictée et vérifie :
    - les accords ;
    - si tu as bien écrit ce que tu entends (poisson / poison, vieille / veille, garçon / garçon) ;
    - les majuscules au début des phrases et aux noms propres ;
    - les points à la fin des phrases.

    Tu connais maintenant toutes ces règles, il te faut être vigilant et les appliquer.
     
     

    D'après Maxicours


    votre commentaire
  • Rien n'est plus rageant que de s'entendre reprocher de n'avoir pas appris une leçon alors qu'on y a passé du temps !
    Pourtant il est vrai que parfois, malgré le temps passé, nous n'avons pas réussi à avoir une bonne note.

     

    C'est que chacun d'entre nous retient d'une manière différente et que tout ne s'apprend pas de la même façon.

     


    1. Les différentes manières de retenir
     
     
    a. Certains retiennent mieux ce qu’ils voient

     

    Si tu es dans ce cas, tu apprendras en écrivant ta leçon. Voir les phrases les fixera dans ta mémoire.


    Utilise des couleurs différentes ; le rouge pour le titre de chaque partie, par exemple, le vert pour l'idée principale de chacune et le bleu pour tout le reste.


    Ecris en colonne, les idées les unes au-dessous des autres pour que ce soit clair.

    Essaie de bien "photographier" ta page : tu dois la regarder en te concentrant sur la place des mots, des couleurs, des dessins et en fermant les yeux essayer de revoir "dans ta tête" l'image de ta page.

    Vérifie en la regardant à nouveau et recommence si nécessaire.
     

    b. Certains retiennent mieux ce qu’ils entendent

     

    Il faut lire à haute voix plusieurs fois la leçon à apprendre. Tu peux t'enregistrer avec un magnétophone et écouter plusieurs fois l'enregistrement.

     

     

    c. Certains d’entre nous ont besoin de voir et d’entendre

     

    Il faut alors appliquer les deux méthodes précédentes.
     

    Recopie la leçon en tenant compte des conseils donnés au premier paragraphe et lis-le à haute voix en le "photographiant". Puis au moment de le réciter oralement, essaie de revoir la page (à quoi ressemblait-elle ?) tout en essayant d'entendre ta voix la lire.

     

    d. Comment savoir ce qui te convient le mieux ?

     

    Pour savoir comment tu retiens le lieux, fais un petit test : essaie d'apprendre l'orthographe d'une série de 3 mots avec chacune des 3 méthodes.

    Tu verras ce qui a été le plus simple pour toi.

     

     Ces trois méthodes peuvent sembler bizarres...

    Il suffit d'un peu d'entrainement pour les appliquer facilement.

     
     
    2. Les différents types de leçons
     
     
    a. Français et mathématiques

     
    Certaines choses ne peuvent pas s'inventer, tu dois les savoir par cœur.

    Pour cela trouve ton moyen de mémoriser comme expliqué plus haut et apprends par cœur : les règles de grammaire, orthographe et conjugaison, les définitions de mots en vocabulaire et mathématiques, les formules de mathématiques ainsi bien sûr que les poésies.

    Cela ne suffit pas, il est aussi très utile de revoir les exercices faits en classe et leur correction (d’où la nécessité d’avoir des cahiers bien tenus !). 

    Tu peux refaire ces exercices (oralement si tu le veux) pour t’assurer que tu les comprends bien.

    Tu peux aussi t’entraîner avec un nouvel exercice et demander à un membre de ta famille ou à ton enseignant de vérifier s’il est juste.

     
    b. Histoire – géographie – sciences – éducation civique
     
     
    Tu vas d’abord relire la leçon du livre, regarder les illustrations, lire leur légende.
     
    Ensuite, si la leçon à apprendre est sur le cahier, tu la lis entièrement une première fois. Tu dois bien comprendre le sens de chaque mot. Si besoin, cherche les explications dans un dictionnaire.

    Repère les idées principales. Apprends par cœur les titres et les sous-titres en utilisant ta façon personnelle de mémoriser. Apprends par cœur les définitions de mots.

    Fais de même avec les cartes et les schémas. Essaie de les reproduire. Il n’est pas obligatoire qu’ils soient beaux : ce qui compte, c’est que la forme soit à peu près la même et les mots au bon endroit. 

    N’oublie pas qu’une carte doit toujours avoir un titre et une légende. Un schéma doit aussi comporter un titre ainsi que les mots explicatifs.

    Enfin, s’il y en a un, apprends par cœur le résumé.

    Demande ensuite à quelqu’un de te poser des questions dans n’importe quel ordre et entraîne-toi à y répondre.

    Etre capable de répondre à des questions précises prouvera que tu sais ta leçon !

     

    D'après Maxicours


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique